le noir

Le noir

éclipse

 

" Du deuil à l'élégance"

 

Le noir est l'autre enfant terrible des couleurs, comme le blanc il fait bande a part dans notre histoire.Est ce une couleur? En tout cas il a une réputation sombre... Le noir a des aspects négatifs: les peurs enfantines, les ténebre, le deuil ,la mort.Dans la bible il est irrédiablement lié aux épreuves, aux péchés, aux  défunts, il est aussi associé à la terre et donc à l'enfer, au monde souterrain... Mais le noir est également la couleur de la tempérence, de l'humilité , de l'austérité, imposé par la réforme, porté par les moines.

Moines en noir et blanc 

Puis le noir se transforme et représente l'autaurité , celui des juges , des voitures des chefs d'Etat , des arbitres ...Aujourd'hui nous connaissons un autre noir, celui de l'élégance et du chic.

Il y a un bon noir et un mauvais noir .Dans les sociétés anciennes , le noir est désigné par deux mots: niger en latin ,qui désigne le noir brillant, et ater qui signifie noir mat , noir inquiétant.Autrefois cette distinction entre mat et brillant est trés vive , et , pour les Noirs africains elle l'est encore : une peau brillante est une belle peau , la mat ,lui, évoque l'enfer et la mort. 

Homme noir

Pendant longtemps il est difficile de fabriquer cette couleur. Chimiquement, le vrai noir est très difficile à atteindre. En peinture, il est fabriqué à paritr de produits coûteux comme l'ivoire calciné qui donne un pigment hors de prix. Il existe également des noirs fabriqués à partir de résidus de fumée mais ceux-ci ne sont pas très denses ni stables. Ceci explique que jusqu'à la fin du Moyen-Age, le noir est très peu présent dans les tableaux (il n'est présent qu'en petites quantités dans les enluminures). Pourtant, le noir prend peu à peu de l'ampleur, notamment grace à la morale. Il est en effet très solicité pour fabriquer des couleurs sages, surtout par les teinturiers italiens qui réalisent à la fin du XIVème siècle d'immenses progrès quand à la fabrication de cette couleur. Ils arrivent tout d'abord à teindre les soieries, puis les étoffes de laine. La Réforme, elle, prend en grippe les tons vifs et professe une éthique de l'austère et du sombre, d'où l'importance que prend le noir. Il devient alors une couleur à la mode chez les ecclésiastiques ou chez les princes comme par exemple Charles Quint. 

Charles Quint

Aujourd'hui encore, cette façon de reléguer les tons vifs au second plan nous influence. Le noir est une couleur élégante et ce n'est pas par hasard que les tenues de gala sont noires: elles sont l'héritage direct du noir princier de la Renaissance.

  

Tenue de Gala

 A partir du XIXème siècle, le noir est fabriqué à partir de charbon et de goudron. Les uniformes des policiers, magistrats ou pompiers, c'est à dire des personnes qui détiennent le pouvoir, sont teints en noir. Cependant, comme il se démocratise, il perd sa valeur économique ainsi que sa magie et sa force symbolique.

     

Magistrats

Malgré le fait qu'en France, et plus largement dans beaucoup de pays d'Europe, le noir soit la couleur que l'on porte lorsque l'on est en deuil, il n'a pas partout cette même connotation. En Asie par exemple, il est également associé à la mort et l'au-delà, mais le deuil se porte en blanc. En effet, les Asiatiques associent la couleur blanche au corps défunt qui se transforme en un corps de lumière, un corps glorieux. Il s'élève alors vers l'innocence et l'immaculé. En Occident, on associe le noir au défunt qui retourne à la terre, qui redevient cendre. Déja chez les romains, le vêtement de deuil est gris, et le christiannisme cultive ce symbole. Le deuil est donc toujours associé au sombre. Jusqu'au XVIème siècle, seuls les aristocrates peuvent s'offrir un habit de deuil. En effet celui-ci est très couteux. Cependant, peu à peu les paysans peuvent aussi.

Dans un autre contexte, autrefois le noir est la couleur du drapeau des pirates et il est le présage de la mort. Au XIXème siècle, il est repris par les anarchistes et empiète sur le drapeau rouge de l'ultragauche. Le noir de l'ultragauche rejoint le noir de l'ultradroite qui représente selon les partis, le parti conservateur, monarchiste ou celui de l'église.

            

Drapeaux de pirates et anarchiste.

D'autre part, on remarque que le noir est souvent associé au blanc, son contraire. Mais cela n'a pas toujours été le cas. Les couples rouges/noir et rouge/blanc sont  autrefois perçus comme un contraste plus fort que le couple noir/blanc. Le jeu d'échecs par exemple comporte au VIème siècle en Inde des pièces noires et rouges. Les Persans et la musulmans l'adoptent et gardent cette forte opposition. Lorsque ce jeu arrive vers l'an mille en Europe, ceux-ci transforment les pièces qui deviennent rouges et blanches. C'est seulement à la Rebnaissance que des pièces noires et blanches sont utilisées.

Le noir est donc une couleur qui est souvent associé au blanc. Mais cela n'a pas toujours été le cas. Le couple noir/blanc à pendant lontemps té un couple de couleurs "contestées", c'est à dire qu'elles ne faisaient pas l'unanimité. Dès le XIXème siècle, ce couple nous montre un monde qui n'est pas coloré avec l'apparition de la photographie qui est au départ en noir et blanc.

 Le noir est , comme le blanc à un statut de couleur contesté. En effet ils ont été, tous deux, mis de côté par le monde des couleurs.La théorie de la couleur "lumière" qui s'est développée à la fin du Moyen Age a contribué à cette rupture .Avant , on pense que le couleur est de la matière , dans ces conditions , le noir est une couleur a part entière.Mais ,à présent , la couleur est lumière , le noir qui est donc l'absence de lumière n'est pas une couleur  . De plus , l'apparition de l'image gravée et de l'imprimerie à peu à peu imposé le couple noir-blanc . Puis , la science , à exclut le noir et le blanc du spectre des couleur .Alors que depuis Aristote on classe les couleurs selon des axes , des cercles ou des spirales mais le noir et le blanc ont leurs place dans ce système .Ces deux couleurs , sont donc , a partir du XVIIe siècle mis de côté .

 

 Dès le XIXeme siecle,le noir et blanc est vu comme un monde qui n'est pas coloré . La photo qui a utilisé ,à ses débuts un procédé chimique qui capte la lumière de manière bichrome,  accentue les théories scientifique qui rejette le noir et le blanc . Puis le développement du cinéma et de la télévision ,qui sont eux aussi bichromes a leurs début ,nous a familiarisé avec cette opposion entre noir et blanc et couleurs.

          

Film de Charlie CHAPLIN en noir et blanc 

 

Le noir et blanc à la capacité à lui tout seul de décrire la réalité, seulement à condition de décliner toutes les nuances grises entre les couleurs .

On peut décrire le monde ainsi sans utiliser les autres couleurs alors que l'inverse n'est pas vrai (on ne peut pas décrire le monde en couleur sans le blanc et le noir). Mais on peut tout aussi bien utiliser d'autres couples comme le rouge et jaune, le brun et gris, ou le noir et jaune. D'ailleurs de nombreux tests de lisibilité montrent qu'une écriture jaune sur fond noir se distingue mieux q'une écriture en noir sur blanc. Contrairement à ce que nous croyons, le contraste entre le noir et le blanc n'est ni plus pertinent ni plus fort que les autres.

Le couple Blanc/Noir est pendant longtemps critiqué. En effet avant certains esprits pensent que la couleur est immorale. Aujourd'hui les codes s'inversent. Un film en noir et blanc revient plus chère qu'un film en couleur car ce couple de couleurs est revalorisé. Il est considéré comme plus chic, plus vrai que la couleur. Les artistes et les scientifiques reconaissent enfin que le noir est une couleur à part entière. La couleur étant devenue omniprésente, le couple Blanc/Noir devient revolutionnaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×