L'antiquité

 L'Antiquité

Dans l'Antiquité, les Egyptiens utilisent la couleur dans de nombreux domaines néanmoins il en reste peu de traces. Nous savons que l'Egypte est le pays de la couleur. En effet il peignent, entre autres, leurs tissus, leurs temples ou leurs sarcophages.

 

Peinture Egyptien de la chapelle d'Anubis

Deux couleurs dominent dans l'art Egyptien, le bleu et le vert egyptien:

De nos jours nous entendons parler du bleu Egyptien. Ce colorant correspond à un mélanges de silice, de produits calcaires, de cuivre et d'un fondant (sesquicarbonte de sodium naturel). Il est cuit dans des fours de potier, pendant plusieurs heures. La température de cuisson et la la durée de cuisson du mélange déterminent des intensités différentes de bleus, s'étendant du bleu pâle au bleu le plus sombre. Nous estimons que c'est le premier colorant synthétique fabriqué par l'homme. Les pigments sont ensuite broyés, les différentes intensités de cette action permettent des tons variables de bleu. Il utilisent également la poudre de laidus-lazuli qui donne un bleu profond.

Bleu Egyptien

A Pompéi, avant sont ensevelissement le 24 aôut 79 par le Vésuve, la couleur rouge domine. En effet, cette ville est alors célèbre grâce à la couleur rouge utilisée sur les murs des maisons. Celle-ci provient du cinabre (sulfure de mercure) réduit en poudre venant de la mine d'Almaden en Espagne. Ceci donne un rouge vermillon qui est utilisé seulement chez les personnes riches car il coûte très cher.

Sulfure de mercure ou cinabre

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×