d) Colorants tinctoriaux

 

Les Colorants tinctoriaux

Depuis longtemps, l'homme teinte les tissus. Les colorants le permettant sont appelés colorants tinctoriaux. Il existe peu de techniques de coloration sur tissu connues aujourd'hui car la coloration était autrefois un secret des teinturiers. De plus, peu de personnes font des recherches dans ce domaine.

Le mordançage:

Les tissus utilisés, avant toute coloration, doivent être mordancés. Il existe plusieurs techniques de mordançage, mais elles consistent toutes à séparer les fils du tissu afin que les pigments pénètrent mieux. Les tissus d'origine animal, comme la laine ou la soie, retiennent mieux la couleur. Pour cette raison, ils sont plus faciles à mordancer. Pour la soie, on utilise de la pierre d'alun que l'on écrase pour obtenir de la poudre. Une fois la poudre obtenue, on la met sur la soie pendant plusieurs heures puis on nettoie au vinaigre blanc.

Pierre d'alun

Pour la laine, le principe est le même sauf que la pierre d'alin est remplacée par du tartre. Les fibres végétales sont elles tannées avec du sumac, des pommes de pain, des graines d'eucalyptus...

Graine d'eucalyptus

La couleur la plus facile à obtenir sur tissu est le jaune. Elle est obtenu le plus souvent par décoction, c'est à dire que, sur le même principe que la tisane, les plantes qui permettent d'obtenir du jaune sont trempées dans de l'eau bouillante. Ensuite, on met le tissu à colorer dans le mélange obtenu. La gaude ou le solidage permettent d'obtenir du jaune par exemple.

Solidage

Les rouges sont également obtenus par décoction cependant il existe peu de plantes qui permettent d'obtenir cette couleur. Ce sont souvent des racines comme la garance (il en existe peu en Europe) ou des fleurs comme le roucou utilisé entre autre dans le chili con carne.

Roucou

Certaines plantes comme le coquelicot permettent de faire plusieurs couleurs. Par exemple, avec cette plante on peut obtenir du rouge mais également du vert. Cependant, le vert du coquelicot ne tient au tissu qu'avec des produits toxiques comme le cyanure, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'au théâtre porter du vert porte malheur. En effet, comme ce sont des produitrs toxiques qui sont utilisés, les personnes qui en portent meurent après environ 24 heures.

Coquelicot

Pou le belu, il existe trois plantes officielles:

Le pastel, qui vient d'Europe, l'Indigo, qui vient d'Inde et le Polygonum (permet d'obtenir un bleu pétrole), qui vient de Chine. Ces trois plantes ne demandent pas de mordançage.

Polygonum

Le bleu est obtenu par cuve. On met les coques (feuilles mouillées stockées sous en coque) dans l'eau. L'oxygène doit partir. On trempe ensuite le tissu dans l'eau, sans mordançage. Il est important qu'il n'y ait pas de bulle car le tissu change de couleur au contact de l'oxygène.

Enfin, les verts sont obtenus par fermentation à l'aide de fruits rouges (fraises, mûres), de nerprun, qui vient de Chine...

Nerprun

La fermentation est une technique qui consiste à faire pourir les fruits qui vont ensuite teindre le tissu. Une fois que ces fruits ont pouri, on met le tissu dedans. La laine n'est pas utilisable pour cette technique.

D'autres techniques existent, comme la technique d'enterrement qui consiste à colorer le tissu à l'aide de plantes et à le mettre pendant un moment dans la terre. Cette technique est utilisée en Amazonie. Cependant, peu de recherches sont entreprises dans le domaines des colorants tinctoriaux. On en connait donc le principe mais on ne sait pas exactement comment ça marche.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site